mardi 6 juin 2017

Sergio

Le drame ce week-end, ce n'est pas qu'il y ait eu un indulto polémique à Nîmes, pouvant éventuellement plomber le sérieux de la tauromachie et la dévaluer. Non, le drame, c'est que ce torero, qui n'a pas eu la carrière qu'il méritait, soit dans l'obligation d'y mettre un terme. 
Sergio Aguilar, torero au grand courage et avec beaucoup de pureté dans chacun de ses gestes, choses qu'il a notamment pu démontrer dans les plus grandes arènes françaises, et face à des toros de respect : Vic-Fezensac, Bayonne, Céret, Mont-de-Marsan, Arles, Dax...
Aujourd'hui, il décide de devenir banderillero dans une quasi-indifférence.

Florent

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire